Où le mur de Berlin passait-il?

Cette question nous est fréquemment posée par nos hôtes. Les guides touristiques renvoient souvent à l’„East-Side Gallery“ ou aux mémoriaux du mur. On ne le cherche pas longtemps à Arte-Luise: le bâtiment lui-même faisait partie de cette cruelle zone frontière de 1961 à 1989.

L’Ouest tant convoité s’étendait juste à côté, depuis la voie de chemin de fer attenante au point de passage frontalier de la gare de Friedrichstrasse, le seul passage pour ceux qui se rendaient de l’Est à l’Ouest en train ou en RER.

Ce tronçon de ligne ferroviaire devint donc (en particulier les premières années qui ont suivi la construction du mur), l’objectif de nombreux fugitifs qui tentaient de gagner l’Ouest en franchissant la voie ferrée ou en sautant sur les trains. En partant de „la Louise“ également, comme le racontent certains témoins d’époque.

Le Ministère à la sécurité de l’Etat récupéra par la suite la partie gauche de „la Louise“ et mura fenêtres et portes intérieures pour en faire un poste frontière. Cette partie du bâtiment, à l’abandon, se dégrada et ne retrouva un usage que lorsque le bâtiment fut assaini pour devenir un hôtel en 1998.