Patricia Waller (Berlin)

Three Monkeys

Il existe peu de symbole dans le monde qui tout au long des siècles acquirent dans une plénitude de régions culturelles une notoriété majeure. Le symbole des « trois singes » en fait définitivement partie.

La première sculpture des trois négations en forme des trois singes date du 16ième siècle au Japon. Trois singes, aveugle - sourd - muet, qui se couvre les yeux, les oreilles et la bouche avec les mains pour qu'ils ne puissent pas rapporter aux dieux les méchancetés des humains, sont une allégorie connue.

Alors qu'au Japon les trois singes symbolisent « la sagesse de ne pas apercevoir le mal » ils symbolisent dans le monde occidental plutôt « se voiler la face». Par cette différence de signification les trois singes représentent un symbole sociocritique et la capacité de se tenir à l'écart d'évènements actuels ainsi que de se sceller envers des vérités déplaisantes.

Les trois grands singes dans la chambre sont à voir dans ce même contexte. Les objets plus petits dans les casiers en plexiglas représentent dans un sens subrogé tous les faits que nous préférons souvent ne pas apercevoir ou bien reconnaître : Guerres, catastrophes naturelles, changement climatique, manque de courage civique, pauvreté. Un mémorial à l'apathie et l'indolence humaine.

L'artiste Patricia Waller joue consciemment avec l'image artistique anodine. A première vue les objets apparaissent innocents car par leur fabrication manuelle affectueuse les ouvres d'arts dans la chambre perdent de leur âcreté. Le caractère inoffensif de ces main-d'ouvres en tricotage se volatilise au plus tard quand l'hôte aborde le concept de la chambre.